Le programme de Nicolas Sarkozy pour notre système de santé

Partagez

Nicolas Sarkozy a précisé le 25 mai 2016 son programme pour la Santé lors d’un entretien avec le Quotidien du Médecin.
L’article a pour titre: le temps est venu de la médecine de ville ». Vous le trouverez ici.

La mesure phare chiffrée est la réduction du taux de remboursement par la Sécurité sociale de 76 à 73% soit une économie de 6 milliards pour la Sécu et en conséquence une augmentation du montant des primes d’assurances complémentaires (mutuelles, instituts de prévoyance ou compagnies d’assurrance) et/ou une augmentation du reste à charge pour les ménages.

Vieille recette: pour diminuer la dépense publique il suffit de la privatiser! Rappelons que la dépense de santé publique aux USA n’est que de 8% du PIB , mais il faut y ajouter 9% du PIB de dépenses privées,soit au total 17% du PIB avec les résultats de santé publique qu’on connaît.

Les conséquences de ce désengagement de la Sécu au profit des assurances privées sont connues:

1. augmentation des inégalités sociales de santé ,augmentation du renoncement aux soins de ceux qui gagnent un peu plus que le plafond de la CMU.

2. moindre efficience dans la mesure où les frais de gestion des assurances complémentaires avoisinent 25% du chiffre d’affaire contre moins de 5% pour la Sécu ( à l’échelle nationale ces frais de gestion représente 7 milliards pour les AMC )

3. remboursement des soins courants ( hors hôpital et hors ALD) pour plus de 50% par les complémentaires qui obtiendront ainsi légalement satisfaction de leur revendication majeure: conventionner sélectivement les professionnels et les établissements de santé.

Nicolas Sarkozy ne veut pas « jeter le médecin dans les bras de la seule assurance-maladie ». C’est pourquoi il propose de les jeter dans les bras d’AXA MMA, Allianz, Harmonie mutuelle, Malakoff Médéric…!

Parmi les autres mesures:
– Instaurer un malus pour « les comportements irresponsables » des patients en ALD. S’agit -il d’augmenter le prix du tabac? ou de taxer les patients non observants? ou de punir les diabétiques mal équilibrés? ….
– Supprimer l’AME pour les étrangers pauvres , ce qui n’est ni très chrétien ni très efficace d’un point de vue de la santé publique
– lutter contre la fraude, ce qui est effectivement indispensable ( à condition de ne pas oublier la principale: le travail au noir)

Cette déclaration est l’occasion de rappeler la revendication défendue en commun par le CISS, les syndicats de médecins hospitaliers, le syndicat des jeunes médecins généralistes, le MDHP et des personnalités du monde de la santé

LE DROIT POUR LES ASSURES QUI LE SOUHAITENT DE CHOISIR LA SECU COMME ASSURANCE COMPLEMENTAIRE MOYENNANT UNE COTISATION SUPPLEMENTAIRE (ca serait autant de frais de gestion en moins)

PS Nous attendons le programme d’Alain Juppé

Une réflexion au sujet de « Le programme de Nicolas Sarkozy pour notre système de santé »

  1. Bonjour,

    Qu en est il du patient ? Du traitement de sa douleur?
    Qu en est il des personnes agees – aide à la fin de vie et soutien des familles?

    Le programme de Mr Sarkozy est interessant mais j aimerais bien avoir son avis sur les points ci dessus qui nous concernent tous et quelqu un de notre famille.

    Merci
    Bien cdt
    Delphine Guillermin

Répondre à Guillermin delphine Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>