Communiqué du collectif des associations du Franc Moisin (Saint Denis, 93)

Partagez

Il existe au Franc-Moisin, comme dans tous les quartiers populaires de France, des associations qui sont des fabriques de citoyenneté et qui, chaque jour, répondent aux besoins des habitants face à la relégation et à la souffrance sociale dont ils sont l’objet. Que cela concerne le domaine social, la culture, le sport, la santé, l’éducation et toutes les activités qui aident à conquérir, un mieux-être et à faire vivre les droits, les associations sont là, au travail. Demain faudra-t-il écrire « étaient » au travail ?

Depuis cet été le gouvernement a décidé le gel brutal des emplois aidés et des arbitrages budgétaires qui se traduisent par une diminution drastique des subventions aux associations.

A court terme, cela signifie une cessation d’activité ou d’actions pour certaines associations historiques du quartier. A moyen terme, toutes fermeront ou seront mises en difficultés, réduisant de façon drastique leurs services.

Pour la population modeste qui doit déjà faire face à de nombreuses épreuves liées à la précarité et au chômage, c’est l’accès aux cours d’alphabétisation, à l’aide à la rédaction de CV, à l’accompagnement dans l’accès aux droits, à la culture ou encore aux soins qui est compromis.

Pour les partenaires de nos structures, cela signifie la fin des orientations dans un contexte de désengagement des services publics dans ces quartiers. Au niveau des salariés concernés, la conséquence est une perte d’emploi puisqu’aucune alternative n’a été proposée aux associations pour compenser la perte des aides associées à ces contrats.

Nous ne pouvons pas accepter cette brutale et injuste décision. En décidant de s’attaquer aux associations par la baisse des subventions politique de la ville et le gel des emplois aidés, ce gouvernement abandonne clairement la population de nos quartiers et affiche cyniquement son mépris pour les bénévoles et les professionnels investis au quotidien dans des conditions déjà difficiles.

Nous demandons le retrait immédiat de ces décisions qui nous condamnent, accentuent les inégalités et entravent l’accès à la citoyenneté.

Le 4 octobre les associations du Franc-Moisin cesseront leurs activités et manifesteront dans leur quartier avec la population et leurs partenaires.

Nous invitons toutes celles et tous ceux qui, à Saint-Denis et ailleurs sont en accord avec cette démarche à nous contacter et à être présents. Les associations défendront leur droit d’existence !

RENDEZ-VOUS le 4 OCTOBRE 2017 cours du Ru de Monfort au Franc Moisin à Saint-Denis à 14 heures

Contact : collectiffm93@gmail.com

Collectif de Franc-Moisin et d’autres quartiers de Saint-Denis et d’ailleurs : Acsbe-la Place Santé, Les Enfants du Jeu, Association des Femmes de Franc-Moisin, Maison des Associations Franc-Moisin/Bel-Air, Artis Multimédias, Solid’ere, APCV (Agence de promotion des cultures et du voyage), AILE (Association Accés Internet en Libre Echange), Franc-Moisin Citoyenne, Association Femmes Actives, APIJ BAT.

Partenaires solidaires : Maison de quartier Franc-Moisin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>